Home » Circulars » Fête des professeurs

Fête des professeurs

Thursday, March 7, 2019

L’éducation est union et partage

"L’enseignement unit trois temps : le passé chargé de l’héritage, le présent riche en travail et le futur porteur de toutes les promesses ! "

Mars est un mois de festivités à La Sagesse. Les professeurs y célèbrent leur fête. Ainsi, comme chaque année, répondant à l’invitation du Supérieur Père Pierre Abi Saleh, toute la famille de La Sagesse s’est réunie le vendredi 1er mars pour un déjeuner convivial. Chansons et danses étaient au rendez-vous. Pour clôturer le déjeuner, Le Supérieur, le Père Econome Tony Karam et la présidente du Comité des professeurs Mme Lina Hélou et les membres du Comité coupèrent un gâteau prévu pour la circonstance.

Le Supérieur a adressé ses meilleurs vœux aux professeurs :

« Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes œuvres,

et qu'ils glorifient Votre Père qui est dans les cieux ». (Mathieu 5 :16)

Chère communauté éducative,

« Vous êtes la lumière du monde » ! Ainsi s’exclama le Christ dans l’une de ses plus belles paraboles, annonçant comment il nous voit et conçoit, une lumière ; nous plaçant haut, puisque cette lumière éclaire et guide le monde.

« Vous êtes la lumière du monde » n’est pas qu’une annonce ou une simple description ; il s’agit d’un appel à une vocation, un appel à ce que nous devons être : une lumière qui luit et éclaire : « On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison » (Mathieu 5 :15). L’appel à la lumière, à être « lumière », est donc le centre de notre raison d’être en tant que Chrétiens et croyants et constitue le point culminant de notre vocation puisque cet appel trace le chemin que nous devons prendre et fixe l’objectif de notre mission : être « lumière ! ».

« Vous êtes la lumière du monde » nécessite, par conséquent, une connaissance de nous-mêmes, une maitrise de nos dons et habiletés et une transparence indispensable afin que notre lumière puisse transparaitre et briller à merveille.

Mais comment et qu’est ce qui fait attiser la lumière en nous ? Quelle énergie devrions-nous utiliser pour alimenter cette lumière afin qu’elle puisse luire continuellement ? C’est la foi, certes, animée par la parole du Seigneur et par la prière. C’est aussi l’amour que nous portons pour les autres et qui nous pousse à vivre la fraternité au quotidien dans le cadre de notre profession.

Enseigner devient alors le témoignage de cette foi que nous vivons et de cette lumière que nous sommes. Témoigner de l’amour du Seigneur et de sa Miséricorde ; vivre la parole du Seigneur et la concrétiser dans nos actions et notre travail. Tel est notre appel : faire passer, dans tous les savoirs que nous pourvoyons, notre identité de filles et fils de Dieu, porteurs de sa lumière.

C’est dans cette perspective que nous sommes sollicités, le long de cette année, a une panoplie de formations censées nous aider à travailler notre être, structurer nos savoirs et consolider notre mission d’enseignants et notre responsabilité de former nos élèves à être des hommes et des femmes libres, autonomes et indépendants. Nos élèves ont donc besoin de voir et de bien voir ; c’est là où notre lumière fera son affaire !

Dans son discours phare lors de sa visite historique aux Emirats Arabe Unis, le Pape François, porteur d’une lumière tout autant aux Chrétiens du golfe qu’aux musulmans, annonça qu’il ne peut y avoir un développement humain sans éducation et justice. L’éducation parce qu’elle apporte les savoirs, lumière des connaissances et arme absolue pour combattre l’ignorance et le fanatisme. La justice, parce qu’elle assure à tous les hommes les mêmes chances et évite l’exploitation et l’exclusion de ceux qui ont besoin de soutien et de solidarité fraternelle.

Education et justice, quelle belle jonction ! Tout comme ce que vous faites, pourvoyeurs des savoirs les plus utiles et les plus fins. Tout comme ce que vous êtes, gardiens de la justice, assurant à tous nos élèves les mêmes chances et un traitement égal, respectueux et humain.

C’est notre appel, en cette occasion, chers enseignants et membres de notre communauté éducative et sagessienne, à être une lumière qui se place en haut, visible et repérable et qui illumine tout son entourage sans exceptions ni marginalisation.

Soyez ainsi, une lumière belle et scintillante et fière de ce qu’elle est."

Circular Categories: