Home » Circulars » Compte-rendu de la réunion des parents Primaire I

Compte-rendu de la réunion des parents Primaire I

Monday, October 30, 2017

Le Collège de la Sagesse Brasilia a accueilli le vendredi 20 Octobre à 18h00, les parents des élèves du Cycle PI pour la réunion annuelle.

 Une représentante de la Banque Audi, Mme Rana Aoun, a pris d’abord la parole pour expliquer aux Parents l’intérêt de payer les frais de la scolarité directement à la Banque. C’est beaucoup plus facile, vu que la banque a de nombreuses branches partout dans le pays et que la dite banque est en train de faire une mise à jour quotidienne avec la comptabilité du Collège.

Ensuite, M. Elie Merhej, vice- président du comité des Parents a fait le bilan des actions du comité accomplies l’année précédente et a exposé brièvement le projet de l’année en cours. Un power point a accompagné son intervention.

Mme Marie-Louise Nawar, Responsable du centre d’étude et de loisir au Collège a pris ensuite la parole décrivant décrire le centre et définissant les services qui y sont offerts, pour accompagner les élèves dont les Parents travaillent tard ou les élèves qui ont besoin de soutien scolaire.

La responsable de Cycle, Mme Noha Antoun, a exposé comme chaque année les directives propres au cycle ainsi qu’une approche pédagogique inspirée par les difficultés rencontrées au cours des années précédentes et qui touche l’éducation des enfants.

Voici le compte- rendu de son intervention :

Comment se fait la communication Parents-Ecole

  1. A travers les directives disciplinaires.
  2. Les circulaires.
  3. L’organisation des rencontres avec les professeurs.
  4. Les fiches d’évaluations envoyées.
  5. Les sanctions et les récompenses : Le tableau collé sur les agendas, vide, montre que l’élève est un Super-élève. La croix dira qu’il y a des écarts au niveau du comportement ou du travail.
  6. Le livret scolaire envoyé à la fin de chaque trimestre. Ce livret accompagnera l’élève durant tout le cycle PI.  Il  mettra en valeur l’évolution des apprentissages et les progrès de l’élève.

Comment construire ensemble la discipline.

Avant l’âge scolaire,  les parents sont pleins d’enthousiasme et gèrent intuitivement l’éducation de leurs enfants.

Dès la rentrée des classes, des problèmes jaillissent : l’enfant est dans un groupe ( avec les cousins, avec les voisins) il découvre son statut d’écolier et il accepte ou rejette tout ce qui est règlement dépendamment de sa vie à la maison.

Pour une bonne éducation positive

L’un des aspects les plus difficiles dans l’éducation de nos  enfants est l’atteinte de nos objectifs à long terme tout en réalisant nos objectifs à court terme, car les deux entrent souvent en conflit.

Par exemple dans une situation de stress et de retard, la réaction des parents : cris, menaces, coups, énervement…..Voilà ce qu’on obtient :

-A court terme, l’atmosphère est tendue et l’enfant n’a rien appris.

-A long terme et en agissant autrement,  c’est un modèle que l’on donne aux enfants pour gérer leur propre stress, communiquer de manière respectueuse, gérer les conflits sans frapper, tenir compte des sentiments d’autrui…

Par l’exemple, les Parents peuvent avoir une influence plus grande sur leurs enfants.

2- Les valeurs :

C’est à la maison que l’enfant apprend la politesse :

dire « Merci », « s’il te plait »,  « pardon »……..

A la maison aussi il apprendra l’honnêteté, la franchise, les bonnes manières, le respect, la propreté…….

Et l’enfant attend de ses Parents affection, soutien, confiance et conseils.

Les facteurs fondamentaux d’une bonne discipline

  • Les châtiments physiques apprennent aux enfants comment les gens puissants imposent des règles aux gens faibles.

Frapper : c’est faire souffrir

Expliquer c’est enseigner

La discipline n’est pas une épreuve de force. Lorsque l’enfant sera assez grand et fort pour se défendre pourra-t-on continuer à le frapper ? Si un enfant de 17 ans claque la porte et s’en va,  les coups serviront-ils à quelque chose ?

Comment alors agir ? Demander à l’enfant de prendre un temps de repos ou d’écart pour ne pas dire punition : 1 mn par année d’âge.

  • Abolir les insultes et les commentaires humiliants. L’enfant pensera qu’il est mauvais,  or sa bêtise est occasionnelle.
  • La discipline doit être constante, logique et équitable. Ne jamais fermer les yeux sur un acte. La discipline n’est ni permissive, ni répressive.
  • Etre un exemple : pas de règle impossible à respecter. L’adulte détient l’autorité à la maison et l’applique. Si l’inconduite est la seule façon d’attirer l’attention, l’enfant ne va pas s’en priver.

A la maison                  

En visite      

En sortie au supermarché

A l’église                    

Chez des étrangers……….

A chaque situation, son règlement, établi à l’avance et qui évite les crises.

Le rôle des Parents est d’avoir des prévisions pour les situations qui se présentent pour bien agir avec leurs enfants.

            L’ordre

L’ordre n’est pas une punition c’est un moment partagé.

Aucune raison pour que les enfants rangent quand les parents ne rangent pas.

Aucune raison qu’ils « aiment » ranger, si les parents s’énervent et menacent  de punir.

Ranger n’est pas inné, cela s’apprend et facilite la vie.( les verres dans le même placard, apprendre à  ranger ensemble  la salle de séjour commune, chambre d’enfant : le rangement peut être plus libre.)

Le travail scolaire : ranger facilite les apprentissages, la vie professionnelle et la vie affective.

*A chacun sa façon de ranger, on n’a pas tous la même logique.

Eviter

  • De ranger à la  place des enfants.
  • De ranger quand ils ne sont pas là.
  • De demander l’impossible.

        La concentration :

        Pour une meilleure concentration :

  • Lieu unique pour les devoirs avec tout ce dont l’enfant  aura besoin. Il évitera de se lever pour chercher un crayon ou autre chose  et se distraire.
  • Commencer par ce qui l’attire le moins.
  • Expliquer l’intérêt de l’action : calculs pour acheter et vendre, sciences pour comprendre ce qui arrive autour de soi…..
  • Des sprints de concentration suivis de moments de repos. D’abord 2 mn puis 5 puis plus longtemps.
  • Exercices en plein air : jardinage, observation des insectes…..
  • Eliminer les distractions : télé allumée, téléphone, le café avec la voisine….

        L’attention

  • Prendre conscience de sa météo intérieure.( fermer les yeux et voir ce qu’il y a à l’intérieur : du soleil ? de la pluie ?
  • Colorier des mandalas.(concentration et attention).
  • Accueillir de sensations qui viennent par les 5 sens.
  • Faire des exercices de relaxation.
  • Observer en détail et décrire à haute voix un objet.
  • Observer une gravure et répondre à des questions sans voir. C’est l’occasion d’apprendre à regarder les détails et d’avoir un esprit critique.

        Les émotions

  • Avoir une bonne gestion des émotions. Avoir de bons moyens pour les exprimer.
  • Eviter d’étiqueter les  enfants en fonction de leurs sentiments : «  il a toujours été colérique » il finit par y croire.
  • Enseigner les émotions de base à vos enfants : les reconnaître à partir du langage corporel. Savoir lire les émotions des autres. ( se regarder dans le miroir)  Réaliser un album des émotions en découpant des visages dans des magazines.
  • Apprendre à l’enfant à reconnaître ce qui se passe en lui quand il vit une émotion : les yeux en larmes, les poings serrés, le tremblement, le mal de ventre…..il s’approprie ses émotions et les accepte.
  • Contrôler ses émotions : exprimer ses émotions et ne pas agir en fonction de ses émotions : lancer des choses, briser….

Faire mal à une personne…

  • Suggestions pour contrôler ses émotions :
  1. Tristesse : pleurer, rester tout seul, raconter,
  2. La peur ; se coller à vous en attendant de se calmer.
  3. La colère : respirer profondément, frapper dans un oreiller, dessiner sa colère et froisser le papier et le jeter.
  4. La joie : courir dans tous les sens, raconter aux autres…

            Que faire pour être moins triste :

Canaliser les émotions et faire autre chose. Donner le bon exemple en gérant vous-même vos colères et vos chagrins.

Après une punition ou un retrait aller vers l’enfant pour qu’il sache que vous l’aimez toujours. Encouragez l’autonomie, il ira faire autre chose pour se détendre.

Enfin il faut dédramatiser les situations.

En Conclusion :

Le métier de Parent s’apprend. Soyons de vrais Parents, présents et disponibles pour permettre à nos enfants de devenir des adultes autonomes, débrouillards, honnêtes, serviables, affectueux et agents de paix .

Circular Categories: