Home » Circulars » Compte rendu de la réunion des Parents du Cycle PI

Compte rendu de la réunion des Parents du Cycle PI

Monday, October 22, 2018

 

Nous remercions les Parents qui ont assisté à la réunion et sont passés dans les classes pour faire la visite des lieux. Ils ont ainsi eu une idée du travail qui se fait en classe et de la meilleure façon d’aider les enfants des classes primaires, à devenir autonomes et responsables.

Intervention de Mme ANTOUN. :

Le volet administratif :

Les enfants partagent leur temps entre la maison et l’école. Parents et Enseignants ont le souci de donner aux enfants la meilleure éducation possible et en faire les femmes et les hommes de demain.

Donc c’est une responsabilité partagée qu’il est bon d’organiser.

  1. Les directives disciplinaires du cycle s’inscrivent dans le règlement intérieur du Collège et éclairent certains points spécifiques. Elles ont  été distribuées en juillet avec les résultats de fin d’année et elles  se terminent  par la mention : à consulter toute l’année.
  2. Toute l’année, des circulaires sont envoyées pour informer les Parents ou les renseigner. Si elles contiennent des coupons- réponses, il faut les retourner dans les délais indiqués pour éviter les malentendus.
  3. L’organisation des rencontres avec les professeurs a été communiquée. Il est rare qu’on puisse trouver des moments qui conviennent à tout le monde. C’est donc aux parents  de s’arranger. Pour toute difficulté, il est conseillé de s’adresser directement à l’enseignante à travers un petit mot inscrit sur l’agenda ou si cela peut attendre, prendre rendez- vous. La responsable intervient au cas où le problème persiste.
  4. Des fiches d’évaluations sont envoyées. Elles rendent compte du travail fait en classe. (Fiches formatives ou sommatives). Les évaluations sommatives contiennent plusieurs compétences réunies et elles sont faites pour évaluer les savoirs des élèves. Les résultats figurent sur le livret. Ces livrets doivent être signés par les parents. Un suivi avec les enseignantes doit être fait en cas de difficultés pour voir les raisons de l’échec et les moyens d’aider l’enfant.  
  5. Toute remarque, toute plainte ou toute suggestion concernant la vie scolaire pourraient être mises dans les boîtes de suggestions installées près des portes d’accueil.

Le volet éducatif :

Quels sont les besoins qui permettent à l’enfant de 6-7-8 ans de se développer au mieux ?

Il faut faire la différence entre besoins et désirs ou souhaits.

Besoin de sécurité

Il est évident que les parents doivent protéger leurs  enfants de tout danger qui peut les guetter. Puis, progressivement, ils deviennent capables d’évaluer les dangers pour s’en éloigner.

La sécurité, cela veut dire également, ne pas les maltraiter. Les châtiments physiques apprennent aux enfants comment les gens puissants imposent des règles aux gens faibles. La discipline n’est pas une épreuve de force.

Frapper : c’est faire souffrir

Expliquer : c’est enseigner

Comment alors agir ? Demander à l’enfant de prendre un temps de repos ou d’écart pour ne pas dire punition : 1 mn par année d’âge.

- Abolir les insultes et les commentaires humiliants. L’enfant pensera qu’il est mauvais,  or sa bêtise est occasionnelle.

- La discipline doit être constante, logique et équitable. Ne jamais fermer les yeux sur un acte. La discipline n’est ni permissive, ni répressive. Il ne faut pas alterner entre laxisme te sévérité. Mais installer les enfants dans une routine : l’heure du coucher, les devoirs, les sorties, les jeux…..

- Les chartes : fixer des règles claires, constantes et énoncées à l’avance : à la maison,  en visite, en sortie au supermarché, à l’école,  chez des étrangers…A chaque situation, son règlement, établi à l’avance et qui évite les crises.

-Pas de règle impossible à respecter.

Attention aux pièges : Si l’inconduite est la seule façon d’attirer l’attention, l’enfant ne va pas s’en priver.

Le rôle des parents est d’avoir des prévisions pour les situations qui se présentent afin de bien agir avec leurs enfants

Besoin de respecter les limites posées :

Poser les interdits et s’y tenir ; demander à l’enfant  de contribuer aux tâches quotidiennes, reconnaître les droits des autres et leurs différences.

  •  Les sanctions et les récompenses : Chaque année nous remettons en question comment matérialiser les récompenses et au besoin les sanctions qui se veulent avant tout réparation. De petites notes sont écrites sur l’agenda lorsque les remarques se multiplient.  Nous avons alors besoin de l’aide des parents pour poser les limites et aider l’enfant à les respecter. Des cartes de « Bravo » personnalisent les efforts de l’enfant au niveau du travail et du comportement. L’enseignante félicite l’enfant qui obtient plusieurs cartes en lui donnant un privilège en classe.

Besoin d’autonomie et de compétences :

Ce qui  veut dire accepter leurs goûts, leur tempérament, leur laisser une part d’initiative adaptée à leur âge : le rangement de leurs jouets dans leur chambre, le rangement des livres dans le cartable, le choix de leurs habits……, on n’a pas tous la même logique.

 EVITER

  • De ranger à la  place des enfants.
  • De ranger quand ils ne sont pas là.

Il faut qu’ils sachent se retrouver et récupérer leurs affaires.

  • Ne pas  vérifier en cachette : se retenir pour que les enfants assument le lendemain.

Leurs vêtements doivent être marqués et non seulement par les initiales. Jeter un coup d’œil autour de soi pour reprendre ses affaires, demander et vérifier le lendemain en cas d’oubli ou de perte d’objets.

Dans l’apprentissage à l’autonomie, les aider en n’apportant pas à l’école ce que l’enfant a oublié. (Sandwich, livre, bouteille……) les laisser assumer et leur rappeler continuellement avant ce qu’ils doivent emporter. (Toujours des prévisions)

 Besoin de concentration :

 Pour une meilleure concentration :

-Lieu unique pour les devoirs avec tout ce dont l’enfant  aura besoin. Il évitera de se lever pour chercher un crayon ou autre chose  et se distraire.

-Commencer par ce qui l’attire le moins.

-Expliquer l’intérêt de l’action : calculs pour acheter et vendre, sciences pour comprendre ce qui arrive autour de soi…..

Besoin de jeux et de spontanéité

Il est important de jouer avec les enfants et partager avec eux des activités plaisantes. Les moments de réunion ne sont pas uniquement pour les faire étudier ou leur donner le bain. Improviser des jeux lorsqu’ils ont vite terminé leurs leçons.  Donner un privilège à un enfant qui a réussi quelque chose : dormir pour une nuit près des parents, faire une partie de monopoly ou de dominos avec lui, jouer sur sa play station, faire un tour à vélo, aller ensemble manger une glace …. Casser la routine de la journée pour lui faire plaisir.

Les activités extra scolaires organisées par le collège viendront également casser la routine d’une semaine de travail et peuvent être une récompense du bon travail fourni par l’enfant durant la semaine. (A condition que l’enfant choisisse l’activité qui lui plait).

Besoin d’affection

Leur témoigner de l’affection et les aider à comprendre leurs émotions : cela passe par nommer  les émotions et en quoi elles sont une réaction normale même si leur façon de les manifester n’est pas toujours acceptable.

Par exemple : c’est normal d’être en colère parce que le petit frère a cassé son jouet, mais pas acceptable de le frapper.

Une valeur fondamentale si on revient au thème de l’année : L’empathie # de l’égoïsme

On ne comprend le partage que si on a de l’empathie envers les autres :

Mère TERESA a dit : Je ne veux pas que tu donnes ce que tu as de reste.  Je veux que tu donnes de ton vouloir et que tu le ressentes comme tel. Donner c’est partager.

L’empathie c’est se tourner vers les autres, se mettre à la place des autres.

Comprendre ce qui peut blesser une personne. Ce qu’il faut faire pour ne pas nuire à nos proches. Comprendre que les autres aussi ont des droits. Les autres aussi ressentent de  la peur, de la joie, de l’angoisse, de la honte. Savoir que les autres peuvent aussi être blessés, permet d’être bien plus respectueux. Cela permet à l’enfant de  mieux s’adapter à la réalité et à la vie en société, à mieux gérer la frustration.  Sinon ils deviendront des adultes qui renoncent dès qu’il y a un effort à fournir, qui ne savent pas gérer la frustration parce qu’ils ont toujours fait ce qu’ils voulaient. C’est un moyen d’être heureux. L’empathie permettra aux enfants d’avoir de véritables amis et non pas des admirateurs.

L’humilité :

  • Il faut que les enfants apprennent qu’ils ne sont SUPERIEURS à rien ni à personne. Qu’il n’est pas bon de se vanter devant les autres et que chacun est comme il est. Parfois les Parents ou les profs favorisent cette supériorité en utilisant des termes exagérés : tu es le plus fort de tous. Tu es le roi de la maison. Tu es super intelligent.
  • Encourager c’est être franc aussi : tu as réussi une petite partie cette fois mais je vais t’expliquer ce que tu dois faire pour réussir tout le parcours. Je lui donne des tactiques, des indices, des moyens et je reste sa référence.

Pour toutes les valeurs à inculquer : honnêteté, gentillesse, respect, politesse…………l’exemple et les petits vécus enseignent  mieux  que  les longs discours.

Circular Categories: